De feu et de froid

                         ( Extrait. Inédit )

 

          

             La nuit boit de l'encre

             à se rendre malade.

 

             Les heures saoules

             oscillent entre la lune

             et ses quartiers. Je

 

             pense à toi. Il pleut

             des graminées bleues

             dans mes veines

 

             ave ce bruit têtu

             des boules de coton

             qui tombent dans les

             champs. Mes mains

 

             puisent et puisent

             sans trêve, mais

             n'arrivent pas

 

             à épuiser le lent

             écheveau de la nuit.